L'accueil burkinabè

Publié le par nassara

Nous avons à apprendre en matière d'accueil!
Le premier matin, nous avons été accueillies par l'équipe de la dialyse. Certains sont même revenus sur leurs congés pour nous souhaiter une "bonne arrivée"! Nous avons très vite fait connaissance. Ils ont été très disponibles et nous ont accompagnées tout au long de notre séjour.
Vers  11h, ils ont tenu à nous emmener manger et boire quelque chose.
Dans l'enceinte de l'hôpital, il y a des endroits en plein air où ils font cuire de la viande. On s'assoit autour d'une petite table et on déguste la préparation en discutant.
En arrivant, on nous dit de choisir le morceau qu'on veut manger (foie ou rognons!!). Sur une planche de bois sont disposés des morceaux crus survolés d' une nuée de mouches. Tout à coup l'appréhension me gagne. Si nous mangeons ça maintenant, nous allons être malades. On nous a tellement dit de faire attention à la nourriture avant de partir que je suis très hésitante. Je tente de les convaincre que nous n'avons pas très faim, que nous n'avons pas l'habitude de manger de la viande le matin, que nous avons un estomac fragile et que finalement nous avons peur d'attraper la tourista... Sans succès, un infirmier me dit qu'il faut manger et me demande de lui faire confiance... Bon... alors... OK... pour un foie en ragoût mais bien cuit!
En fait, c'était très bon et boire frais très appréciable! Et, nous n'avons pas été malades.
Nouvelle leçon: faire confiance, ôter ses apriori!

Commenter cet article